Le Compromis de Vente et la Promesse de Vente

Publié le : 02 mars 202210 mins de lecture

Le Compromis de Vente est la première étape formelle et juridiquement contraignante du processus d’achat immobilier en France. Il s’agit d’un contrat de vente écrit qui lie juridiquement le vendeur et l’acheteur. Le format peut varier mais tous les Compromis de Vente doivent indiquer clairement les points clés du contrat de vente. Le contrat peut être rédigé soit par l’agent immobilier chargé de la vente, soit par le notaire. Un Compromis préparé par l’agent immobilier devra éventuellement satisfaire le Notaire quant à sa validité.

Le document doit contenir :

* Détails de l’acheteur et du vendeur (vous devrez fournir des informations sur l’état civil, y compris vos noms complets, coordonnées, professions, certificats de naissance et de mariage, copies de passeport, coordonnées des ex-maris et épouses)

* Confirmation du nom et de la propriété « Titre » détails de la propriété

* Une description de la propriété, y compris la référence et la carte de la parcelle telle qu’elle est enregistrée dans le registre foncier de votre commune locale

* Le prix convenu (parfois l’ameublement et les équipements peuvent être négociés comme un montant séparé)

* Le dépôt convenu. Il s’agit généralement de 10% qui doivent être détenus en séquestre par le notaire ou dans certains cas, l’agent

* Les circonstances dans lesquelles le dépôt peut être confisqué

* Certaines déclarations du vendeur sur la propriété

* Certaines obligations de l’acheteur lors de l’achat de la propriété

* Dispositions pour les diagnostics applicables tels que le plomb, l’amiante et les termites entre autres

* Conditions provisoires ou clauses suspensives

* Détails complets sur les honoraires des agents immobiliers et les provisions pour frais juridiques

* Diverses déclarations de l’acheteur et vendeur sur sa capacité à terminer le contrat

* Déclarations décrivant ce qui se passe si l’une ou l’autre des parties ne remplit pas sa part du marché, par exemple les clauses de pénalité

* La date d’achèvement cible

* Inventaire des articles à inclure dans le prix

* Droit par l’acheteur d’inspecter le bien avant l’acte de vente

Dépôt

Attendez-vous à payer 10% du prix total convenu pour la maison (hors commission des agents)

Modes de paiement

Vérifiez auprès de votre agent ou du notaire, mais en général, vous devrez avoir déposé des fonds compensés dans le compte bancaire des notaires avant de signer. Cela peut prendre plusieurs jours, il est donc préférable de le faire à l’avance. Les traites bancaires peuvent être acceptées dans certaines situations. Le paiement peut être effectué sur un compte séquestre ou auprès du notaire.

Clauses conditionnelles

Ces conditions sont appelées « clauses suspensives » et concernent généralement l’acceptation de l’hypothèque, l’état d’urbanisme satisfaisant ou la préemption par la Commission foncière française. Vous pouvez ajouter vos propres conditions si le fournisseur est prêt à les accepter.

Le rôle du notaire

Le notaire agit de manière impartiale entre le vendeur et l’acheteur pour conclure la transaction au nom de l’État. Il n’est pas obligatoire pour un notaire d’intervenir au stade du compromis ou de la promesse.

Perte de dépôt

Le Compromis de Vente énoncera clairement les conditions de pénalité dans lesquelles vous perdriez votre acompte. De manière générale, si vous vous retirez, la seule situation dans laquelle vous pourriez ne pas perdre votre dépôt serait si l’une des clauses suspensives (conditions provisoires) n’était pas remplie ou si vous pouviez prouver que le vendeur a fait des déclarations fausses sur la propriété et qu’il aurait su au moment de la signature.

Date d’achèvement

Une date cible est fixée, mais il ne faut pas trop s’y fier pour réserver les préparatifs de voyage, etc. Idéalement, vous devriez attendre que le processus soit bien en cours avant de demander à votre agent ou notaire de confirmer que tout se déroule comme prévu pour signer la date proposée. Le devoir du notaire incombe principalement à l’État et il n’hésitera pas à retarder la procédure si des problèmes juridiques n’ont pas été résolus de manière adéquate.

Informations personnelles requises

Le notaire chargé de la vente exigera vos noms complets, coordonnées, professions, certificats de naissance et de mariage, copies de passeport, coordonnées des ex-maris et épouses

Ce qui est inclus dans la vente

Une propriété peut être constituée de parcelles plus petites (parcelles) de terrain. Vous devriez vérifier le plan cadastral (carte montrant la propriété et ses parcelles) du cadastre français pour vous assurer de ce que vous achetez. Une copie du plan sera jointe à la documentation du contrat.

La période de réflexion

Vous disposez de dix jours à compter de la date à laquelle vous recevez une copie du Compromis signé (vous recevrez généralement une instruction sur cette période) pendant lesquels vous pouvez toujours vous retirer de la vente, sans pénalité. Si vous décidez de vous retirer, vous devez le communiquer par écrit au notaire dans le délai de dix jours.

L’acte de vente

Il s’agit de l’accord final de vente que vous (ou un mandataire, une personne que vous nommez légalement) devez signer en présence du notaire après l’avoir lu à haute voix pour les deux parties.

Recherches effectuées par le notaire

Le Notaire effectue des recherches concernant les travaux publics pouvant impacter le bien, les modifications de titre pouvant impacter la vente ou la parcelle de terrain. Il est à noter qu’il n’est pas en mesure d’effectuer des recherches qui révèlent des demandes d’aménagement ou des projets d’aménagement sur un terrain attenant qui pourrait être une propriété privée. Pour être sûrs, les acheteurs doivent toujours visiter la Mairie de leur commune locale (avant de signer le Compromis de Vente) pour s’informer des développements, des demandes de planification ou des changements d’utilisation des terres à proximité de leur propriété.

Inventaire

Ce n’est pas obligatoire mais c’est une bonne idée de demander qu’un inventaire soit joint au Compromis de Vente et il devrait idéalement inclure non seulement des meubles mais des éléments comme des luminaires, des éléments de cuisine, des abris de jardin, des ornements extérieurs et même des éviers et accessoires de salle de bain.

La promesse de vente

La promesse unilatérale de vente est un contrat tout à fait différent car seul le vendeur contracte une obligation. Il est donc unilatéral. En tant qu’acheteur, vous acquérez effectivement une option pour acheter la propriété à un prix convenu et cela empêche le vendeur de vendre à une autre partie pendant une période de temps, généralement entre deux et trois mois. En tant qu’acheteur, vous payez une somme en contrepartie de ce « gel ». Vous pouvez alors décider d’exercer ou non cette option et vous pouvez simplement laisser le temps s’écouler. Si vous décidez de ne pas procéder à l’achat de la propriété, le vendeur conserve l’argent payé pour réserver la propriété, mais vous, en tant qu’acheteur, n’avez aucune autre obligation en ce qui concerne la poursuite de l’achat ou l’indemnisation du vendeur. S’il y avait une clause conditionnelle incluse dans le libellé que le vendeur devait remplir et qui n’a pas été réalisée, vous, en tant qu’acheteur, avez le droit de récupérer l’argent que vous avez payé pour l’option. En théorie, cette option est exécutoire et oblige le vendeur à vendre la propriété au prix convenu si l’acheteur décide d’exercer l’option, mais en pratique, le tribunal va rarement, voire jamais, forcer la vente et exigera plutôt une compensation dans la forme d’une somme forfaitaire majorée des intérêts du vendeur à l’acheteur. À tous autres égards tels que le délai de réflexion ou les clauses conditionnelles, les éléments de la mais en pratique, le tribunal va rarement, sinon jamais, forcer la vente et exigera plutôt une compensation sous la forme d’une somme forfaitaire plus les intérêts du vendeur à l’acheteur. À tous autres égards tels que le délai de réflexion ou les clauses conditionnelles, les éléments de la mais en pratique, le tribunal va rarement, sinon jamais, forcer la vente et exigera plutôt une compensation sous la forme d’une somme forfaitaire plus les intérêts du vendeur à l’acheteur. À tous autres égards tels que le délai de réflexion ou les clauses conditionnelles, les éléments de la promesse sont similaires au document de compromis.

À découvrir également : Acte De Vente : La dernière étape pour acheter une propriété en France

À parcourir aussi : Quel sont les processus qui aboutissent à l’achat d’une propriété en France ?

Plan du site