Actualité immobilière : patrimoine, marché et tendance à Paris

Actualité immobilière

Publié le : 13 avril 20183 mins de lecture

L’immobilier fait partie intégrante de la vie des citoyens, d’où l’intérêt que portent certains investisseurs dans cette branche. Dans la ville de Paris, le marché de l’immobilier est en évolution : il présente certaines tendances depuis quelques années. Cette rubrique expose les actualités immobilières parisiennes : les tendances du marché.

Prix moyen de l’immobilier à Paris

A cause de la crise immobilière, le prix de l’immobilier au mètre carré à Paris n’est pas encore stabilisé. En 2013, les prix ont chuté de -4% ; en 2014 toutefois, les prix immobiliers ont haussé de +0,6% pour baisser de nouveau vers 2015. Le prix de l’immobilier à Paris est environ de 8000€ le mètre carré. Les acquéreurs sont, pour la plupart, des cadres professionnels ou des cadres moyens, ainsi que la majorité des personnes exerçant des professions libérales. Néanmoins, ce prix varie selon le type d’immobilier : appartement, maison et selon le nombre de pièces selon le type.

Baisse du prix de l’immobilier à Paris

Depuis l’année 2015, les spécialistes de l’immobilier en constaté une baisse du prix de l’immobilier à Paris. Cette baisse s’est accentuée vers la fin de l’année 2015. En moyenne, les prix de l’immobilier ont chuté d’environ -0,4% selon les agents immobiliers. Pourtant, cette baisse de prix a plus affecté les studios et les appartements comportant deux pièces, c’est-à-dire les petites surfaces, que les maisons de grande surface. Cette baisse varie de -0,8% à plus de -2%. Quant aux prix de l’immobilier des maisons familiales, ceux-ci ont augmenté de +0,2%. Cette hausse est due à l’accroissement de la demande des ménages. Par rapport aux autres régions cependant, la ville de Paris est la seule a bénéficié d’une baisse des prix alors qu’une stabilité des prix est remarqué chez les autres régions de France.

Retour dans l’investissement ancien

Par suite de l’encadrement du loyer et la taxe sur les logements vacants, de nombreux investisseurs se sont désaffectés. Les investissements dans l’ancien ont présenté une certaine hausse d’environ 6% dans l’année 2015 alors que précédemment, l’investissement dans l’ancien a présenté une chute de prix durant quatre années successives. Cependant, les agents immobiliers ne présentent pas le même pronostic. En effet, certains agents immobiliers affichent que les investisseurs dans l’ancien sont quasi absents sur le marché de l’immobilier national. Ils affirment que les investisseurs dans l’ancien ne représentent que 10% de l’ensemble des investisseurs immobiliers présents dans la ville de Paris.

Plan du site